Le Sismographe, un nouvel équipement culturel pour le territoire.

Le Sismographe s’apprête à entrer en vibration…

Quartier de Marmiers – Printemps 2022 – Premières ondes repérées – Sources musicales multiples, tous les spécialistes locaux sont à pied d’œuvre : l’entrée en éruption est imminente !

 

 

Le Sismographe est la première salle spécifiquement aménagée pour l’accueil de concerts des musiques actuelles dans le Cantal. Attendue depuis des années par la jeunesse, les mélomanes et les musiciens du territoire, elle vient d’être érigée au cœur des quartiers sud d’Aurillac et s’apprête à faire résonner ses premières notes.

De prime abord, le Sismographe ressemble à une grosse boite mais ce cube posé à quelques pas du centre commercial du quartier renferme en réalité un nouvel écrin pour les passionnés de musiques en tous genres, les artistes amateurs et les professionnels du spectacle vivant.

Cette salle de concert est l’un des maillons forts du programme de rénovation urbaine des quartiers sud de la cité engagé depuis plusieurs mois. Implanté au cœur du quartier, sur le site de l’ancienne école de Marmiers, cet ensemble urbain accueille également depuis plusieurs semaines les activités du centre social de Marmiers, une vocation associative et le service événementiel de la ville d’Aurillac.

Le Sismographe, un nouvel équipement culturel pour le territoire.

Un équipement attendu

Cette rénovation du quartier a offert l’opportunité de créer l’équipement culturel qui faisait défaut depuis des années à notre territoire. Le Sismographe complète l’offre de spectacles proposé aux Aurillacois et aux Cantaliens en investissant le champ des musiques actuelles dans de bonnes conditions d’accueil pour le public, comme pour les artistes. Il s’agit d’une salle qui répondra aux usages multiples du centre social de Marmiers mais qui se muera en salle de concert professionnelle de manière régulière et parfaitement adéquat, explique Frédéric Sérager, adjoint au maire à la vie culturelle.

Conçu pour le spectacle vivant à l’échelle du bassin aurillacois mais polyvalent dans ses aménagements, le Sismographe sera également au service des habitants du quartier.

Il sera, pour le centre social de Marmiers et ses adhérents, un lieu propice aux activités de loisirs, sportives ou socioculturelles, en particulier durant les vacances scolaires. Il constituera un lieu de diffusion de concerts dont la programmation sera marquée par la régularité et la diversité des genres. Douze dates par an devraient être proposées à compter de septembre pour des concerts de musiques actuelles : rock, pop, électro, musiques du monde, musiques urbaines, jazz… Enfin, même si ce n’est pas sa vocation première, le Sismographe pourra accueillir des temps de résidence, de préparation à la scène et être de fait, très utile aux artistes locaux.

Infos + sur Le Sismographe

Cette salle répond totalement aux conditions optimales d’accueil des artistes et du public. L’acoustique, le quai de déchargement, les loges, la scène, l’espace bar, la jauge, la cour extérieure et le parc Jara vont permettre une programmation de qualité pour tous, dans un cadre privilégié.

Le Sismographe, un nouvel équipement culturel pour le territoire.

Une gouvernance partagée

Au diapason des nombreux projets participatifs portés par la collectivité, la ville d’Aurillac a souhaité une gouvernance partagée de cet équipement. Il est important que les habitants et les acteurs culturels locaux puissent s’impliquer dans le fonctionnement de cette salle à leur service. Ainsi, sur la base d’un concert par mois, la Saison Culturelle proposera entre quatre et cinq dates. Par ailleurs, l’association Assaut Sismique, que la ville d’Aurillac a favorisé et soutenu, organisera huit dates annuelles, précise Frédéric Sérager.

Impliqué depuis le début du dossier, le Théâtre d’Aurillac coordonne la partie technique de la salle, notamment avec l’achat du matériel indispensable au fonctionnement du lieu. Il assurera la technique des douze concerts prévus. Il s’implique aussi dans la programmation de ce lieu. Dominique Bertrand, directeur/programmateur du théâtre municipal d’Aurillac, travaille déjà à la programmation des dates de la saison 2022-2023 programmées au Sismographe.

Association co-gestionnaire du Sismographe, l’Assaut Sismique est à l’origine du nom de la salle. Ouverte à tous, elle regroupe des particuliers, des associations, des musiciens, des acteurs et des spectateurs de la culture. Pour son président Xavier Hup et son vice-président Pierre Édouard Guerrier, tout le monde peut participer à la vie de l’association. Nous avons comme ambition de faire vivre le lieu et nous espérons que nous sommes à la genèse de quelque chose qui va perdurer.

Pour cette jeune structure qui fonctionne en commissions, la première année est avant celle de la découverte et de l’appropriation du lieu. L’Assaut Sismique a donc signé une convention avec la ville d’Aurillac dont le principal article concerne la programmation de huit dates annuelles.

Le Bureau de l’association Assaut Sismique est composé de :
– Président : Xavier Hup
-Vice-président : Pierre-Edouard Guerrier
– Trésorier : Bruno Mosnier
– Trésorier adjoint : Bruno Chaminade
– Secrétaire : Frédéric Watel
– Secrétaire adjointe : Aurore Verges Dussaux

Contact : assaut.sismique@gmail.com

N. Le Clerc, P-E Guerrier, X. Hup, T. Raymond, H. Bobroff et G. Le Berre, membres d’Assaut sismique.

Mercredi 25 mai prochain, le Sismographe s’offre un baptême préfigurateur de sa programmation future placée sous le signe de la chanson française éclectique et électrique avec la venue d’un groupe culte à la réputation scénique sans faille depuis plus de trente ans : les Têtes Raides.

Avant de faire les beaux jours de l’édition 2022 des Vieilles Charrues, les Têtes Raides, vieux briscards de la scène rock française, font donc un détour par Aurillac et le Sismographe afin de promouvoir leur dernier opus Bing Bang Boum.

Depuis son apparition dans les années 80 et même s’il navigue hors des sentiers battus, hors de l’establishment, le groupe s’est rapidement imposé comme l’un des incontournables de la scène française. Mené de main de maître par Christian Olivier, artiste complet, chanteur du groupe, accordéoniste, graphiste, écrivain … les Têtes Raides c’est du rock, de la chanson française, du punk-rock, de la musique de cirque, des textes ciselés, de la poésie mais aussi et surtout une énergie fulgurante.

Conçu et peaufiné en 2019, ce quinzième album marque le retour d’un collectif proche de sa configuration initiale et l’avènement d’un son nouveau sans rien renier du passé du groupe. Les Têtes Raides poursuivent une tournée exceptionnelle qui passe par Aurillac et le Sismographe, qui ne pouvait pas trouver mieux comme parrain.

Billetterie à partir du mardi 10 mai et renseignements :
théâtre d’aurillac – rue de la coste – 04 71 45 46 04

N. Le Clerc, P-E Guerrier, X. Hup, T. Raymond, H. Bobroff et G. Le Berre, membres d’Assaut sismique.

LES FINANCEURS DU SISMOGRAPHE

Les Financeurs
Share This