Début décembre, les travaux de la future Maison de la Fraternité ont débuté avec le désamiantage de l’ancienne caserne des pompiers, sise rue Méallet de Cours.
D’une durée de 18 mois, ce chantier permettra de regrouper, sur un même site, l’ensemble des structures associatives susceptibles d’accueillir les personnes en situation de précarité.
D’un montant de trois millions d’euros H.T., ce projet a reçu le soutien de l’Union Européenne, de l’État, du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil Départemental du Cantal et de la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac.

Share This