Au cours des Assises du Développement Durable initiées en 2016 par la ville d’Aurillac, l’idée d’un atlas de la biodiversité a émergé. Soucieuse de concrétiser cette proposition a engagé un important travail, dont le fruit sera présenté au grand public durant l’été 2019.

Consciente que la préservation de notre planète est l’un des enjeux fondamentaux du 21e siècle, la Municipalité d’Aurillac a construit au fil des années un projet global d’actions à même de répondre aux défis du quotidien mais aussi d’anticiper l’avenir pour faire d’Aurillac une ville durable au service de tous, une ville humaine, où il fait bon vivre, une ville solidaire, qui joue son rôle de bouclier social, et une ville citoyenne, où tous les habitants sont associés à l’ensemble des grandes décisions. Ville à la campagne, Aurillac a la chance de pouvoir bénéficier d’une nature environnante préservée, qui présente une très large biodiversité (plantes, animaux, champignons, bactéries, virus…). Dans ce contexte, la nécessité de se doter d’un atlas de la biodiversité est apparu comme une évidence.
Ces atlas poursuivent trois objectifs principaux : recenser la biodiversité, identifier les continuités écologiques et les cartographier pour faciliter la prise en compte de la biodiversité dans les projets de la commune et enfin, sensibiliser et mobiliser les publics. La biodiversité est aujourd’hui menacée par la perte et la dégradation des milieux naturels, la surexploitation des espèces, la pollution, la présence d’espèces exotiques envahissantes et les changements climatiques.
Or, la biodiversité est essentiel à la survie de l’Homme, en matière d’approvisionnement (alimentation, matières premières), mais également de régulation des écosystèmes (qualité de l’air, de l’eau). Enfin, elle façonne les paysages et fournit un cadre de vie agréable.
Outil majeur d’aménagement du territoire, l’atlas de la biodiversité fait l’objet, depuis deux mois, d’un important travail. Le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement a notamment la mission de collecter les données et les informations disponibles en matière de biodiversité, de compléter les connaissances par des inventaires naturalistes, de sensibiliser le public et d’analyser les données récoltées pour identifier les continuités écologiques et les enjeux liés.
Ces données permettront de définir les trames verte et bleue, d’intégrer les enjeux de la biodiversité dans les projets de territoire, de lutter contre l’érosion de la biodiversité et la fragmentation des habitats.
Ce document permettra également d’atteindre des objectifs sociaux et économiques par le maintien de services rendus par la biodiversité, la mise en valeur paysagère et culturelle des espaces qui la composent et par les interventions humaines qu’elle implique sur le territoire. Dans le même temps, la trame noire, celle liée à la pollution lumineuse, sera également traitée pour analyser son impact sur les organismes vivants.

Info +

La Ville d’Aurillac et le CPIE de Haute-Auvergne ont organisé une réunion de présentation de l’atlas de la biodiversité le jeudi 7 juin, à 17 heures, à l’espace Hélitas.

Renseignements au 04 71 48 49 09

Share This