LES EXPOSITIONS


Festival « Les Eruptives »

3 expositions au théâtre et en itinérance dans la ville

du 23 septembre au 21 octobre

« La danse contemporaine en questions »
du 23 septembre au 21 octobre (au théâtre et en itinérance dans la ville)

Exposition de photographies proposées par le service de développement culturel du Conseil départemental du Cantal

 

« Viril mais correct »
du 3 au 21 octobre

« Dialogue photographique à propos de la danse masculine » proposé par la cie Pedro Pauwels
Les photographies ont été réalisées par Olivier Houeix et Natalie Sternalski pour la Biennale Nationale de la Photographie de danse 2017 .

 

« Danse avec le bois »
du 23 septembre au 21 octobre

Sculptures en bois de « J » (Jean-Michel Brunet)
« J » nous fait découvrir la Nature, son oeuvre…. Il privilégie le mouvement à la symétrie du corps pour proposer un rapport à « l’être » différent, vers l’expression de l’âme.
« 
Entrez dans la danse d’une promenade en forêt … / Ecoutez le vent / Sentez le mouvement / Respirez cette histoire : La nature danse pour vous ! »

« UN. Détails dans l’immensité »

Photographies de Claire L’Homme

du 9 janvier au 10 mars 2018

« UN. Détails dans l’immensité »

Photographies de Claire L’Homme

« Je photographie pour donner plus de netteté à mon regard, pour rendre soi et son autour plus clairs… »

« J’enlève la peau de l’ombre »

Peintures de Claudia Morand

du 9 mai au 30 juin 2018

Peintures de Claudia Morand

« Les heures, comme des lions, vont et viennent. J’avance et tombe dans mes peintures à bruire, mes silences à construire, l’écriture comme bâton de marche. J’ouvre mes carnets de lumière polaire, pose les nuits une par une sur le dos des chambres, avance sur le tranchant des voix et d’une foulée olympique, marche sur nos transparences. J’enlève la peau de l’ombre. »

 

« Eclats de couleurs »

Peintures de Christiane Caseneuve

du 7 novembre au 23 décembre 2017

La peinture de Christiane Caseneuve nous invite à entrer dans un univers de lumière intense, aux couleurs chatoyantes. Son travail est un subtil équilibre entre la force des compositions, la palpitation des couleurs et la délicatesse du trait.

« Peindre, c’est ma façon de respirer. L’imprévisible s’inscrit dans ma peinture, comme il est présent dans la vie, et l’instant présent devient le centre du monde ».

« De gris et de plomb »

Peintures de Valérie Gendre

du 13 mars au 5 mai 2018

Peintures de Valérie Gendre

Une présence forte de matières, de grains, d’épaisseurs, de pleins et de vides, de ruptures dans un registre coloré profond, sourd, grave. Une déclinaison de collages, de superpositions, de hasards pour un univers plastique personnel. Des déséquilibres picturaux jusqu’au désordre…