Editoriaux


Une politique culturelle ambitieuse est indispensable au développement d’un territoire. A ce titre, proposer une Saison Culturelle est un défi. Il s’agit d’allier exigence de qualité et accessibilité à tous. Mais une saison culturelle doit également embrasser toute la palette des disciplines artistiques pour séduire un public aussi bien néophyte qu’averti. Et ainsi permettre à la Culture de prendre sa place dans le quotidien de chacun d’entre nous.
Une nouvelle fois, Aurillac propose de relever ce défi pour, le temps d’une soirée, questionner, agiter les esprits, voire contribuer à un monde meilleur. En effet, au regard des événements tragiques de ces derniers mois, la Municipalité d’Aurillac a fait le choix, pour cette nouvelle Saison Culturelle, de rester debout et de continuer à défendre la liberté d’expression, la tolérance, l’esprit critique, l’insolence et l’humour.
Aussi, François HADJI-LAZARO (de Pigalle), Rachid OURAMDANE, Arthur H et Nicolas REPAC, KAORI ITO, Christophe ALEVEQUE, Katerine, François MOREL, Arno, Yan RABALLAND, Yannick JAULIN, Sarah McKENZIE, Vincent DEDIENNE, la Grande Sophie et Delphine DE VIGAN viendront à notre rencontre pour nous inviter à un voyage de l’esprit au gré des spectacles et des résidences.
Parce que la Culture n’est pas un luxe, mais bien un droit et une nécessité, nous souhaitons à toutes et tous de profiter pleinement de cette nouvelle Saison Culturelle et d’être, une nouvelle fois, surpris, enchantés, émus et ravis.

PIERRE MATHONIER
MAIRE D’AURILLAC

Une fois encore la culture va nous montrer d’autres voies. A chacun d’entre nous de les emprunter avec respect, le respect dû à l’Autre.
Une fois encore, la culture va nous faire entendre d’autres voix. A chacun d’entre nous de les entendre avec bonheur, ce bonheur que l’on doit à celui qui vous fait un cadeau.
Diversité, Mystère, Création … la saison qui se présente propose à nous tous cela.
Et chaque artiste, acteur, auteur, chanteur, conteur, danseur … inclassable dans sa singularité, se fait passeur. Il vient nous offrir un peu d’Humanité, un instant de partage, un instant tout simplement autre, qui n’existait pas avant, dont il reconnaîtra lui-même qu’il ne sera pas le même demain, en un autre lieu, un autre théâtre, fait d’autres rencontres. Nous serons donc là, Spectateurs – Acteurs de moments uniques, qui feront « La Saison ».
Acceptons d’être déstabilisés dans nos certitudes, dans le bonheur d’une rencontre.
Venons fêter ceux qui nous donnent, nous offrent de découvrir d’autres mondes.
Venons applaudir les saltimbanques qui « S’éloignent au long des jardins / Devant l’huis des auberges grises / Par les villages sans églises. Et les enfants s’en vont devant / Les autres suivent en rêvant … » Guillaume Apollinaire, Alcools.

CATHERINE AMALRIC
ADJOINTE AUX AFFAIRES CULTURELLES