OPUS / BOLERO


SAMEDI 17 MARS – 20h30 – Danse et musique classique

OPUS / BOLERO par la compagnie Julien Lestel
& François René Duchâble

Samedi 17 mars – 20h30
Théâtre d’Aurillac

Danse et musique classique
Durée : 1h (avec entracte)
Tout public

Pour ce spectacle, on garde vos enfants


« OPUS »
pour 13 danseurs
Piano : François René DUCHÂBLE

Musiques :
BEETHOVEN : 1er Mouvement de la Sonate Pathétique n° 8 Op.13
SCHUMANN : In der Nacht (Dans la nuit) extrait des Fantasiestücke Op.12
CHOPIN : Nocturne n°2 Op.27 en ré bémol majeur
SCHUBERT : Impromptu Op.90 N°3 en sol bémol majeur
CHOPIN : Nocturne n° 20 dit Posthume
2ème Scherzo Op.31 en si bémol mineur
Prélude Op.28 N°16 en si bémol mineur

Opus est basé sur un dialogue subtil et permanent entre la danse et la musique réunissant sur scène les danseurs de la Compagnie Julien LESTEL et le pianiste virtuose François René Duchâble. Les différentes expressions du langage académique de la danse siéent à merveille aux fragments musicaux retenus de concert par les protagonistes de ce ballet ; tous sont mis en valeur par la chorégraphie charnelle et explosive, fluide et puissante, physique et émotionnelle, vive et aérienne. Accessible aux néophytes comme aux esthètes avertis, Opus est une rencontre artistique fascinante qui plonge le spectateur dans un univers à la fois conceptuel et émotionnel.


ENTRACTE


« Alborada del gracioso »

Piano : François René Duchâble
Musique : Maurice Ravel

Alborada del gracioso (Aubade du bouffon en français) est la quatrième pièce des cinq pièces pour piano : Les Miroirs, composées entre 1904 et 1906. L’intention de Ravel était de montrer les images visuelles et les ambiances de cinq personnages différents se regardant chacun dans un miroir. Elles participent au style impressionniste du compositeur. L’Alborada correspond à un chant espagnol du matin (aubade). Gracioso est dans ce contexte un terme péjoratif qui renvoie à un homme d’âge mûr usant d’artifices vains pour conquérir le cœur d’une jeune femme. L’œuvre, d’une grande virtuosité tant pianistique qu’orchestrale, est empreinte d’un fort caractère espagnol notamment dans son introduction staccato évoquant le pincement de la guitare et dans son rythme très marqué. La création au piano eut lieu le 6 janvier 1906 sous les doigts de Ricardo Viñes.


« LE BOLERO »
pour 9 danseurs
Musique : Maurice Ravel

Sur la célèbre partition de Maurice Ravel, composée pour un ballet en 1928, la chorégraphie fait écho à cette œuvre constituée d’un thème et d’un contre-thème soutenus par un crescendo orchestral ininterrompu. Grâce aux mouvements fluides et sensuels, la danse répond à la musique et l’on peut apprécier le talent de chacun ainsi qu’une homogénéité dans la dynamique d’ensemble. Inspirée de thèmes hispano-arabes, la mélodie caresse la danse et la transporte dans un univers intemporel où les danseurs se laissent emporter dans la rythmique hypnotisante. Subtil et délicat, le mouvement fait place à une gestuelle puissante provoquée par une émulation collective. Chaque danseur, successivement, entre dans ce tourbillon envoûtant en s’abandonnant à une chorégraphie très physique, voire charnelle.

Tarif A (Hors abonnement)

Chorégraphies : Julien LESTEL – Piano : François René DUCHÂBLE – Avec les danseurs de la Compagnie Lumières Lo Ammy VAIMATAPAKO – Costumes Patrick MURRU //La Compagnie Julien LESTEL reçoit le soutien de la Ville de Marseille et du Conseil Départemental des Bouches du Rhône // La Compagnie Julien LESTEL est en résidence de création longue à l’OPERA DE MASSY, avec le soutien de la DRAC Île-de-France // Crédit photo : Robert Bill & Brice Toul.