13 fisac01

Attractivité commerciale : Lancement de la première tranche de l’Opération Urbaine Collective FISAC

Principal pilier de la politique de rénovation urbaine, le développement commercial et artisanal constitue un moteur de croissance économique des quartiers anciens et plus globalement de la ville d’Aurillac.

Aussi, conscients d’un développement économique ne permettant pas de maintenir, à terme la diversité des activités, et d’un développement commercial s’effectuant principalement au profit des zones de périphérie, les élus municipaux ont souhaité adopter une stratégie de développement et d’organisation commerciale sur le territoire communal et particulièrement sur les quartiers anciens, en cohérence avec leurs objectifs plus larges en matière d’aménagement du territoire.

Pourquoi un dossier FISAC ?

Le FISAC est un dispositif financier destiné à favoriser le développement du commerce de proximité. Ce fonds d'aide de l'État permet de favoriser les opérations de sauvegarde, de promotion et de dynamisation.

En séance du Conseil municipal le 13 juin 2013, 162 502€ HT de subventions ont été attribuées au titre du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC). Le programme de la 1ère tranche de cette opération urbaine a été approuvé. Quinze actions sont retenues pour la période 2013-2014. Elles seront portées par la Ville, les associations de commerçants, les chambres consulaires.

Les grandes actions du programme « FISAC »

Recrutement d’un chargé de mission en charge du FISAC

Melle Jennyfer GRIFFON a été recrutée par la Ville afin d’assurer la promotion et l’animation des commerces de proximité en lien avec l’Office du commerce d’Aurillac et de gérer les relations entre le commerce et l’espace public.

Des permanences à destination des entreprises sont assurées à partir du 1er septembre 2013:

- à la Maison de l’Habitat tous les lundis après-midi – Place de l’Hôtel de Ville

- à la Direction Urbanisme les mardis, mercredis matins, jeudis et vendredis – 2ème étage des bureaux municipaux
 

Installation de totems pour la signalétique commerciale

Malgré un certain nombre d’atouts, les secteurs marchands présentent quelques dysfonctionnements : une signalétique déficiente liée à l’absence de panneaux. Cette action vise à renforcer l’accès aux chalands aux espaces commerciaux de l’hyper-centre mais aussi des pôles commerciaux de proximité par :

- Marquage des entrées de la ville piétonne et marchande : éléments urbains distinctifs – exemple des totems NAJA Relais d’Informations commerciales.

13 fisac02

- Pose de totems homogènes pour les pôles commerciaux de proximité : Gare, Maison neuve, Belbex, Marmiers, etc.

Préparation du renouveau du marché couvert

Lieu emblématique de la vie aurillacoise. Aujourd’hui, le marché couvert accueille une centaine d’étals alimentaires en rez-de-chaussée des bureaux municipaux et d’un parking public. Cependant, le marché offre une image peu qualitative liée à la structure d’accueil qui manque de convivialité.  Compte tenu de son importance, l’objectif est de faire du marché d’Aurillac une réelle locomotive commerciale pour le centre-ville. Le renforcement de son attractivité passe par trois actions :

- Son réaménagement intérieur, sa signalétique

- Son développement en termes de nombre d’étals et de fréquence

- Ses animations et son événementiel

Une étude a été lancée pour restructurer le marché couvert.

Agir pour les pôles commerciaux dans les quartiers

Une étude est en cours de réalisation par un bureau d’étude spécialisé afin d’établir un programme d’actions pour favoriser les commerces des quartiers et améliorer l’environnement urbain privatif.

Les quartiers concernés : Marmiers, Belbex, Alouettes, Maison neuve, Gare, Cap blanc.

13 fisac03

OPAH RU Cœur de Ville

C'est un des plus grands chantiers entrepris ces dernières années. Son ambition n'a d'égal que sa nécessité : permettre de réhabiliter des logements vacants, lutter contre l'habitat indigne, améliorer le cadre urbain et revaloriser le centre-ville pour y favoriser le commerce et l'arrivée de nouvelles familles.

Ville, CABA, Etat et ANAH ont signé en mars 2012 un contrat de cinq ans pour inciter et aider à la rénovation des habitations du cœur de ville. Avant sa mise en œuvre, le projet a fait l'objet d'une étude qui a mis en exergue un besoin accru d'efforts dans le centre-ville. Ce dernier connaît une concurrence sévère de la périphérie. Le phénomène n'est pas nouveau, mais les conséquences deviennent problématiques et les atouts de la périphérie finissent par l'emporter sur ceux du centre. A cela s'ajoute qu'un tiers des logements vacants d’Aurillac se situe dans le cœur de ville.

Un projet d'ensemble

Pour tenter de juguler ces dysfonctionnements et améliorer l'image de son centre, la Ville a déjà engagé différentes actions comme la création d'une zone de protection du patrimoine (>>>> ZPPAUP) 

Mais elle souhaite aujourd'hui renforcer son efficacité en agissant en profondeur et de façon pérenne. Pour cela, elle s'engage sur une Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat et de Renouvellement Urbain dont le but est d'agir à différents niveaux, dans le cadre d'un projet d'ensemble. A terme, l'objectif est de résorber la double vacance (logements et commerces), d'équilibrer l'offre et la taille des logements, de diversifier la fourchette des loyers dans le centre et valoriser le patrimoine architectural de façon durable. Concrètement, l'OPAH va permettre aux propriétaires -occupants ou bailleurs- d'effectuer une série de travaux et d'être aidés financièrement.

Ces aides peuvent atteindre 100% du montant des travaux sous certaines conditions, bien entendu. Naturellement, un accompagnement professionnel est assuré gratuitement. Mais le projet va bien au-delà de la simple valorisation de l'habitat puisqu'il englobe des difficultés urbaines telles que l'attractivité commerciale et le traitement des cœurs d’îlots dégradés.

L’Opération Façades

La loi impose à chaque propriétaire d’entretenir et de ravaler sa façade tous les 10 ans (art. 132-1 du code de la construction et de l'habitation). Il s’agit là d’une obligation coûteuse qui en fait reculer plus d’un tandis que d’autres, désireux de rénover leur façade, font preuve de maladresses pouvant altérer le charme du bâti aurillacois. Le paysage urbain en subit les conséquences et c’est l’image de toute une ville qui en pâti.

Aussi, la Ville d'Aurillac a fait le choix de mettre en place une aide à la restauration de façade dans le cadre de l'Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat et de Renouvellement Urbain (OPAH-RU). L'objectif est de redonner à certains bâtiments leur qualité architecturale altérée par leur dégradation au fil du temps. L’Opération Façade contribue ainsi à améliorer le cadre de vie et le paysage urbain tout en valorisant l’image de la ville dans son ensemble.
Pour répondre à une restauration harmonieuse et cohérente, le périmètre d’action de l’Opération Façade a été déterminé sur l’hyper centre et le quartier Saint-Géraud qui s’étend du Square Arsène Vermenouze au Boulevard du Pavatou et du Cours Monthyon à la Place d’Aurinques.

14 ope facades

L'aide municipale se traduit par l'attribution, sous conditions, d'une subvention de 30% à 60% du montant hors taxe des travaux dans la limite de 6 000 €, sur décision du comité technique de l'opération en fonction de l'intérêt architectural du bâtiment et de sa situation géographique. 
Pour bénéficier des financements de l'opération façade, les travaux ne doivent pas avoir commencés avant l'accord de la mairie, doivent être conformes aux autorisations d'urbanisme (déclaration préalable ou permis de construire) et doivent être réalisés par des professionnels du bâtiment.

Quels sont les démarches à suivre pour bénéficier de l'Opération Façade?

1°/ Prendre contact avec le Service Territorial de l'Architecture et du Patrimoine (04 71 45 59 10) afin d'obtenir les préconisations en matière de couleurs et de matériaux.

2°/ Déposer les autorisations d'urbanisme nécessaires (déclaration préalable ou permis de construire) auprès du service urbanisme (04 71 45 46 70) de la mairie d'Aurillac.

3°/ Si l'immeuble comporte des logements locatifs, prendre contact avec le SOLIHA Cantal (04 71 48 32 00) afin qu'une visite des logements puisse avoir lieu.

4°/ Faire une demande écrite adressée à Monsieur le Maire en joignant un devis.

  • 1
  • 2