17 dejections canines 900

Soucieuse du cadre de vie de ses habitants, la ville d’Aurillac lance une nouvelle campagne de sensibilisation contre le fléau que représentent les déjections canines.

"Notre ville est agréable et doit le rester. Les rues et espaces publics sont notre propriété collective. Il est de notre devoir commun de veiller à une utilisation respectueuse de ces lieux et de ses usagers", insiste le maire, Pierre Mathonier.
Pour cela, la Municipalité d'Aurillac a décidé de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation et de responsabilisation des propriétaires de chiens peu scrupuleux qui ne ramassent pas les excréments de leur animal. Le chien a toute sa place dans la ville. Simplement, son maître a quelques devoirs, comme celui de ramasser les déjections de son animal.
"La grande majorité des propriétaires ramassent les déjections de leur chien. Même si ce geste est normal, je tiens à les en remercier. Je souhaite que l'action municipale à venir soit directement axée sur les personnes qui n'effectuent pas ce geste civique", insiste Pierre Mathonier.

Sensibiliser avant de sanctionner

Pour ce faire, la ville dispose de nombreuses canisettes et distributeurs de sacs toutounet, disponibles sur le territoire de la commune, et propose également des espaces de liberté pour chiens (voir plan à télécharger ci-dessous).
Après cette phase de sensibilisation et de responsabilisation, une phase plus coercitive sera engagée. À ce titre, les agents de la Police Municipale procèderont à une campagne de verbalisation des propriétaires de chiens irrespectueux de l'espace public et de sa propreté.
Pour rappel, le manquement aux obligations édictées par la réglementation en vigueur (tenir son chien en laisse, ramasser les déjections) est passible d'une contravention de 3e classe (article R 632-1 du code pénal).

 

17 plan canisettes